Je vais vous avouer un truc : quand on commence à coudre C'est Dimanche, on ne peut plus s'arrêter. C'est complètement addictif !

D'abord une tunique Galway... pour ne pas changer. En même temps c'est le seul patron de tunique que j'aie, mais il est tellement simple à coudre qu'on peut l'adapter à l'infini. Accordé avec un Marchegg... simplifié en bloomer simple. Je l'ai taillé en deux ans, mais il s'avère vraiment grand pour la Fée. Surtout avec un tissu assez raide, qui conserve bien les volumes. Mais comme dirait ma grand-mère "plus la culotte est large, plus l'homme est fort"... alors...

Encore une fois, on admirera les poses... impossible de faire tenir la Fée en place. Si je lui demande de ne pas bouger, elle s'empresse de venir me rejoindre. Si je lui demande de se tenir debout et que je m'accroupis pour être à sa hauteur (beurk, la contre-plongée), elle se dépêche de m'imiter et s'agenouille elle-aussi. J'ai parfois l'impression de faire du shooting sur cible mouvante. Quoique... non, ça n'est pas qu'une impression. Et je ne parle même pas du nombre de photos que je dois jeter, parce que je n'ai dessus qu'un bout d'épaule, un bout de front... (vive le numérique !)

Marchegg_et_Galway_1

Galway en popeline violet grisé (magnifique) MT, cotonnade fleurie MT

 

Marchegg_et_Galway_2

Marchegg en Velours Milleraies (assez raide) violet-grisé MT, biais de poches 

en cotonnade fleurie identique à celle de la tunique - Chauffe-Coeur d'après les Intemporels Tricot


Marchegg_et_Galway_3

 

Et encore plein de choses en projet, des patrons, des tissus qui attendent... et un petit ensemble bientôt en images pour un cadeau de naissance...